Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La femme et l'ostéopathie : Être accompagnée pendant sa grossesse

La femme et l'ostéopathie : Être accompagnée pendant sa grossesse

Le 28 novembre 2020
La femme et l'ostéopathie : Être accompagnée pendant sa grossesse
Le corps change, se modifie et s’adapte pour laisser de la place au bébé. Être accompagnée pendant la grossesse permet de limiter les constipation, la sensation de jambes lourdes, les douleur en bas du dos...

-

Les troubles les plus fréquents : 


Les troubles gastro-intestinaux : 

Les viscères tels que l’estomac, l’intestin grêle, le côlon (et j’en passe) sont plaqués dans tous les recoins de l’abdomen pour laisser de l’espace à l'enfant. L'hypomobilité de l'organe ainsi comprimer peut alors donner des dysfonctions locales et périphériques (douleur, mauvaise vascularisation). 

« Le mouvement, c'est la vie » Andrew Taylor Still.


Avec la douleur lombo-pelviennes, les troubles gastro-intestinaux sont les plus fréquents de la grossesse. Ces troubles ont un impact sur la santé et la qualité de vie de la maman, sur le budget aussi : prise de rdv chez le médecin, arrêt de travail…


Les nausées et vomissements pendant la grossesse sont bien présents pour la majorité des femmes. Les brûlures de l’estomac et le reflux gastro oesophagien n’arrangent pas les nausées et vomissement, au contraire même. 


La constipation est également très courante, le plus souvent en deuxième partie de grossesse. Cela est dû à l’imprégnation hormonale (progestérone); à la réduction de l’activité physique; à la compression qu’exerce l’utérus sur l’appareil digestif. 

Les douleurs musculo-squelettiques : 

Les douleurs lombo-pelviennes rassemblées sous le terme de « syndrome douloureux pelvien gravidique» sont la première cause de douleur chez la femme enceinte. 

Malgré les efforts réalisés par la femme en changeant de posture au travail, en s’étirant, rien n’y fait, la douleur est toujours présente.


La modification du centre de gravité :

La femme enceinte doit s’adapter de jour en jour, le poids du ventre met en tension les muscles et ligaments. Une surcharge antérieure crée un déséquilibre entre les chaines postérieures et antérieures du corps. 

L’appui au sol doit s’adapter à son tour. La colonne vertébrale va donc s'ajuster, compenser ou s’adapter en changeant de position. 


Qu’est-ce que l’ostéopathe peut faire ? 

La médecine douce comme l’ostéopathie permet de travailler sur les tissus pour redonner de la mobilité aux viscères qui ont été mis de côtés (c'est le cas de le dire!)


Les femmes enceintes ont souvent les jambes lourdes du fait du manque d’activité physique, d’une charge plus importante, d’une ptose viscérale, d’une modification hormonale, l’ostéopathe peut travailler sur les différents diaphragmes et sur les membres inférieurs en commençant par la semelle de Lejars (plante du pied) pour redynamiser la vascularisation et la circulation lymphatique. N'hésitez pas à vous masser ! 

Les crampes musculaires sont souvent dûes à un apport en eau insuffisant car la croissance de l’utérus et l’augmentation de la pression sur la vessie, il n’est pas rare que la femme enceinte se mette, consciemment ou non, en restriction hydrique (condition de travail et rythme inapproprié). Dans ce cas, en plus des consignes sur l’importance de l’apport hydrique pendant la grossesse, l’ostéopathe vérifie la liberté de la vessie pour lui redonner une fonction plus efficace et améliorer sa situation au regard des organes avec lesquels elle se trouve en rapport direct, notamment l’utérus.


La posture et le centre de gravité évoluent au quotidien, les problèmes d’équilibre et les chutes pourront être évités grâce à une bonne coordination des chaines antérieures et postérieures du corps. 


A l'accouchement, la mobilité du bassin est essentielle ; c’est pourquoi l’ostéopathe veillera, entre autres, à libérer le sacrum dans ses mouvements de nutation et de contre-nutation.


Les troubles du sommeil peuvent être améliorés par un travail de libération au niveau du système somato-émotionnelle, pour ainsi libérer les tensions accumulées par le stress et d’anxiété. Une prise en charge psychologique peut être dans ce cas souhaitable.

Conseils :le Yoga prénatal et le Pilates sont des activités qui peuvent vous accompagner en douceur !