Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le fonctionnement de nos pieds lors de la marche, le secret de la bipédie !

Le fonctionnement de nos pieds lors de la marche, le secret de la bipédie !

Le 14 octobre 2020
Le fonctionnement de nos pieds lors de la marche, le secret de la bipédie !
Comment est constitué le pied ? Quels point d'appui pour avoir une bonne posture ? Comment la bipédie fonctionne ? L'ostéopathe peut-t'il intervenir en cas d'entorse ? Beaucoup de questions auxquelles on va essayer d'y répondre aujourd'hui.

Pour continuer sur la randonnée, on va parler aujourd’hui de nos pieds. 

Le squelette du pied comprend trois parties d'arrière en avant : le tarse, le métatarse, les phalanges.

Le tarse se divise en tarse antérieur et tarse postérieur :
- Tarse postérieur : talus et calcanéum 
- Tarse antérieur : cuboïde, naviculaire, 3 cunéiformes

On compte vingt-six os par pied !


Et oui impressionnant ! De l’avant vers l’arrière, on a : 14 phalanges (3 par phalanges sauf le gros orteil où on en compte que 2), 5 métatarses, 3 cunéiformes, 1 naviculaire, 1 cuboïde, 1 talus et 1 calcanéum. 

Les muscles très sollicités quand tu marches sont :

- Les fibulaires (court et long) passant à la partie externe du pied. Le long se terminant sur le 1er métatarse et le court sur la base du 5ème métatarse. Ils permettent la rotation externe (pronation) et abduction avec un peu d’extension de cheville. Ils sont importants à travailler pour éviter les entorses externes et renforcer ta cheville partie externe.

- Le muscle tibial antérieur (en avant de ton tibia partie externe), se terminant sur le 1er cunéiforme, permet la rotation interne du pied (ou supination), avec un peu de flexion dorsale de cheville. 

- Le muscle tibial postérieur se terminant sur le naviculaire. Il permet de faire une extension de cheville, une rotation interne et de l’adduction (= inversion du pied).

Tu as trois points d’appui à savoir ressentir : la tubérosité de ton calcanéum, la tête de ton 1er métatarse et la tête de ton 5ème métatarse. 


La fonction principale : nous permettre la bipédie

Cette bipédie se décompose en deux : 

- statique : il est nécessaire que les chevilles et les pieds transmettent correctement la réaction du sol de manière symétrique et harmonieuse. Ce sont les pieds qui vont permettre d’adapter la posture aux imperfections du sol. 


- dynamique : Les pieds vont servir à la propulsion lors de la marche par l’intermédiaire des têtes des métatarsiens afin que le déroulement du pied au sol se fasse correctement pendant la marche. Il est nécessaire que le déroulement du pied se fasse correctement et que chaque articulations soient mobiles. 
Lors de la marche, l’articulation tibio-tarsienne fonctionnera comme un levier inter-résistance. 

- La puissance sera représentée essentiellement par le triceps sural.

- L’appui sera représenté par les têtes métatarsiennes. 

- La résistance sera matérialisée par l’appui du tibia sur le corps du talus. 

Il sera nécessaire pour que la statique et la dynamique soient correctes au niveau du pied et de la cheville que la force motrice soit correcte. 

Le déroulé d'une séance d'ostéopathie : 

"Suite à une course à pied ce week-end, je me suis tordue la cheville, depuis c'est douloureux".

L'ostéopathe, par un examen orthopédique, va pouvoir cibler la structure en souffrance dans l'orde suivant : 

- Anamnèse précise (Où? Quand? Comment? Apparition progressive? Facteur calmant? Facteur aggravant? Type de douleur?...)
- Inspection : observation des deux jambes, posture, marche, aspect de la peau (couleur des membres (rouge/blanc), oedème, chaleur)
- Palpation osseuse, tissus mous (ligaments, tendons, muscles)
- étude de la mobilité : mouvements actifs, passifs. 

Grâce à ces tests, le praticien pourra poursuivre la séance en sachant s'il peut ou non faire des manipulations articulaires (thrust). Si certains tests sont positifs, il travaillera alors sur du tissulaire pour éviter de fragiliser la zone et en attente d'une radio. 

De plus l'ostéopathe pourra te donner des conseils, quelques exercices pour renforcer ta cheville par exemple. 

Quelques pathologies que l'ostéopathe peut prendre en charge par exemple :
- épine calcanéenne
- aponévrosite plantaire
- hallux valgus (principalement chez les femmes)
- périostite