Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Développement du crâne chez le nouveau né et l'ostéopathie

Développement du crâne chez le nouveau né et l'ostéopathie

Le 29 décembre 2020
Développement du crâne chez le nouveau né et l'ostéopathie
Après avoir expliqué dans l'article précédant la composition du crâne dans sons ensemble, nous allons nous intéresser au développement crânien chez le nouveau né. Nous parlerons aussi de ce que peut faire l'ostéopathe à cet étage.

Petit rappel anatomique : 

> Les os : 

Tout d'abord, vous pouvez vous référez à l'article précédant "qu'est-ce que le crâne? À quoi sert-il ? De quoi est-il composé?" 

Pour compléter cet article, le crâne est composé de deux parties : le neurocrâne et le viscérocrâne. Le neurocrâne correspond à la voûte et la base du crâne. On y compte huit os. Le viscérocrâne correspond à la face. On y compte treize os. 

On sait que le crâne contient dans son ensemble 29 os. Et oui, on oublie pas les 8 os supplémentaires qui n'appartiennent ni à la face ni au crâne ! 

Les articulations : 

Les articulations entre les os du crâne sont fibreuses ou cartilagineuses : 

- fibreuses au niveau des sutures crâniennes 
- cartilagineuses au niveau des synchondroses et des symphyses crâniennes.

Des bandes de tissu fibreux unissent les différents os de la voûte crâniennes et de la face et forment des sutures. 

À la naissance, les sutures crâniennes sont normalement non ossifiées. Elles offrent la plasticité nécessaire à l'accouchement. Elles permet aussi la croissance crânienne lors du développement cérébral. Lorsque ce développement est terminé, certaines sutures et synchondroses du neurocrâne s'ossifient. Pour autant, durant toute la vie, les structures du corps conservent un certain degré de flexibilité et la compliance intraosseuse peut être palpée par le praticien. 

Qu’est-ce que les fontanelles ? 

Les fontanelles sont des espaces membraneux séparant les différents os du crâne. 

Dans l’examen clinique du nouveau né, on doit observer la fermeture des fontanelles :

- Fontanelles : tailles variables, souples, ni déprimées ni bombées. 
- Fontanelle antérieure : se ferme entre les âges de 8 mois et 18 mois 
- Fontanelle postérieure : palpable dans les 2 ou 3 premières semaines de vie. 
- Sutures : normalement bord à bord, mobiles, mais peuvent se chevaucher dans les premiers jours de vie.

À la naissance, les os présentent de multiples noyaux d'ossification* joints par du tissu cartilagineux ou membraneux. La perte de flexibilité normale des fibres de ces tissus ou noyaux d'ossification constitue une dysfonction intraosseuse (structure d'un seul os). Cela peut survenir pendant la vie intra-utérine, l'accouchement, ou lors de traumatismes de l'enfance, ce qui modifie la forme et la fonction du tissu. 

Définition de l’ossification : « Formation du tissu osseux à partir du tissu conjonctif ».

- Fontanelle lambdoïde s’ossifie en 2 mois, situé en arrière au niveau de la queue de cheval.
- Fontanelle ptérique s’ossifie en 6 mois, situé au niveau de la tempe.
- Fontanelle astérique s’ossifie en 18 mois, situé quelque centimètres en arrière des oreilles
- Fontanelle bregmatique s’ossifie en 3 ans, situé au sommet du crâne, au niveau du serre-tête, ou bien en prenant en repère les tragus des oreilles (saillie cartilagineuse à l'entrée de l'oreille) et on monte verticalement jusqu'au sommet.

Bon à savoir : 
- La mastoïde (une partie de l’os temporal) n’est pas présente chez un nouveau né.
- L’ossification complète se fait à 45 ans. Mais certaines sutures ne s'ossifient jamais complètement ! 
- Le sacrum s’ossifie vers l’âge de 25 ans. C'est l'os qui termine ta colonne vertébrale avec le coccyx. Il est sollicité tout au long de ta vie, dans la croissance, une chute, un accouchement, une posture trop prolongé etc... Le sacrum est sacré ! ;-) 

Que peut faire l’ostéopathe chez un nouveau né ? 

Comme pour toute procédure ostéopathie, l'objectif est de normaliser la structure et la fonction

L'ostéopathie crânienne n'est pas un traitement spécifique de la pathologie organique. Elle est utilisée comme une thérapie complémentaire dans une approche holistique du traitement de la pathologie organique. 

Un petit listing de pathologie qui peut être traiter par un ostéopathe chez le nouveau né : 

- Canal lacrymal bouché 
- Coliques 
- Asymétrie crânienne, plagiocéphalie non synostotique, déformation plastique 
- Conjonctivites 
- Déglutition 
- Développement psychomoteur 
- Respiration bruyante
- Reflux gastro oesophagien 
- Respiration orale 
- Strabisme
- Cavités nasales (sinusites rhinite…)
- Succion : ankyloglossie ou frein lingual restreint les mouvements de la langue et peut gêner la succion 
- Trouble du sommeil 
- Torticolis