Vous êtes ici : Accueil > Actualités > "Oui, je m'hydrate, je bois du thé et café". Es-tu certain de bien t'hydrater ?

"Oui, je m'hydrate, je bois du thé et café". Es-tu certain de bien t'hydrater ?

Le 09 mars 2021
On entend régulièrement cette phrase, pour confirmer une bonne hydratation autre que de l'eau. Mais déjà, pourquoi doit-on s'hydrater ? Pourquoi sommes nous déshydrater ? Comment y remédier ? On t'explique tout.

-


L'eau et les minéraux 

L’eau représente 60% du poids du corps. La teneur en eau varie selon les tissus : Le cerveau, les poumons, le sang et les reins contiennent 80% d’eau. Le coeur, les muscles et le foie un peu moins. Les os 22% et les dents 10%. Chaque jour le corps est traversé par 2,5 L d'eau environ.

A quoi sert l’eau ? 

- A l'origine de la souplesse des tissus. Et en plus de ça, l’eau est le constituant essentiel des cellules, grâce à l’eau, elles vont avoir une forme et un volume.
- Transporte les nutriments issus de la digestion ainsi que les déchets du métabolisme cellulaire. 
- Peut dissoudre des cristaux de minéraux en excès pour permettre au reins de les éliminer.
- Permet de maintenir une température constante à l’intérieur du corps, et à rafraîchir grâce à la sueur. 
- Permet tous les mouvements de l’organisme. C’est-à-dire les mouvements musculaires et déplacements cellulaires dans le sang et la matrice extra cellulaire. 
- Maintient l’humidité des muqueuses et de tous les tissus en fonction de leurs besoins. Par exemple, un cartilage sec va se fragiliser, se fissurer, se décomposer et peut donner par la suite une douleur à type inflammatoire sur la zone en question.

L'osmolarité, qu'est-ce que c'est ?

Les éléments présents dans l’eau engendrent une force appelée pression osmotique.

Cette pression osmotique pousse l’eau à travers les membranes cellulaires dans le sens du milieu le moins concentré vers celui qui est plus riche. Pour conserver un fonctionnement harmonieux, notre organisme maintient constante la quantité d’éléments du milieu liquidien. C’est ce qu’on appelle l’homéostasie.

La pression osmotique est liée au nombre d'ions en présence et que plus il y a d'ions plus la conductivité augmente et plus la pression osmotique s'élève et plus le rein travaille et plus les cellules perdent de leur eau pour lutter.

Dans notre corps, on a environ 300 mosmol/Kg dans le secteur intracellulaire et dans le secteur extracellulaire (interstitiel, plasmatique). Des régulateurs se mettent en place pour garder cet équilibre. 

Physiologiquement, qu'est-ce qu'il se passe ? 

Si le liquide extra cellulaire dépasse 300mosmol/L, suite par exemple à un bon repas avec un petit vin et un café pour accompagner son dessert. Le rein va tenter d’éliminer les ions pour ramener la pression à sa valeur d‘équilibre qui est de 300mosmol/L. Si l’équilibre ne se fait pas, les liquides intérieurs vont s’épaissir, formant sur du long terme des dépôts de cristaux dans le rein ou dans les endroits où le liquide à tendance à stagner. Ce qui peut générer des douleurs et des inflammations. 

L’augmentation de la pression osmotique va conduire les cellules à céder leur eau du côté intracellulaire pour rééquilibrer avec le milieu extracellulaire, ce qui amène alors à une déshydratation du milieu intracellulaire ! La cellule ne pouvant pas donner toute son eau va lutter pour garder sa réserve de survie mais va engendrer des perturbations. 

Le café, Thé, et autres boissons. 

La pause café :

Le café monte à environ 4000 mosmol/Kg, bien supérieur à l’équilibre de 300mosmol du corps. C’est-à-dire que le café contient beaucoup de molécules ionisés, par conséquent il augmente la pression osmotique du milieu extracellulaire. Ce qui contribue à la déshydratation intracellulaire tout comme le thé, les boissons telles que le coca, orangina… Donc en résumé : Thé, café ou boissons type coca, jus de fruits amène à la déshydratation. On pourrait même considérer qu’il s’agirait d’aliment et plus de boisson.

Pourquoi sommes nous déshydratés ?

Quelques pistes sur l’hypohydratation :

- L’ignorance des bénéfices de la consommation de liquide, 
- L'oubli de boire, l’absence de soif ou le manque d’eau disponible immédiatement;
- Le fait de ne pas aimer le goût de l’eau, 
- La crainte du besoin d’uriner fréquemment et les perturbations sur le lieu de travail qui en découlent. 

Des études (CHU Rennes 2012) ont montré que chez les enfants en âge scolaire, leur concentration urinaire pour la majorité est élevé. Ce qui montre une déshydratation.
Pourquoi ? L’accès limités aux toilettes pourrait influencer l’enfant à ne pas boire, une forme de contrôle s’installe. 

Café, thé, lait, jus de fruits, vins, boissons énergisantes..... tous ces liquides augmentent fortement la pression osmotique extra-cellulaire. Aussi il faut les consommer en petites quantités car rien ne remplace l’efficacité biologique d'une eau faiblement minéralisée. 

Le manque d'eau n'est pas forcément la cause principale de la déshydratation cellulaire ! L’absorption d'aliments et de boissons hyper osmotiques provoquent aussi cette déshydratation par réaction automatique. Une partie de l'eau contenue dans ces boissons servant aux reins pour éliminer les surplus de minéraux ! 

Quelle eau consommer régulièrement ?

Vous avez le choix entre toutes celles qui ont un résidu inférieur à 200 mg/l. Le pH importe peu car l'organisme est très bien équipé pour corriger toute variation. Pour le reste, sauf prescription de votre médecin, cela n'a pas beaucoup d'importance. 

Comparatifs : 

- Evian, Volvic, Perrier, Ventadour 1868 sont celles qui hydrate le mieux, inférieur ou égal à 300 mosmol/L..
- Contrex, Hepar, San pelligrino sont hypertonique. 
- Le café et le thé correspondent à environ 4000 mosmol/L. 
- La bière monte à 1100 mosmol/L.

Si vous avez tendance à faire des excès de café, de thé ou autre produit "riche", il faut boire de l'eau encore plus pure.

Une bonne hydratation coûte chère ?

Il suffirait de se priver d'un café au bar pour financer les besoins en eau de boisson (en bouteille et de résidu sec inférieur à 200mg/l) pour une famille de 4 personnes pour la journée.