Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La constipation et l'ostéopathie : pourquoi et comment la traiter ?

La constipation et l'ostéopathie : pourquoi et comment la traiter ?

Le 13 mars 2020
La constipation et l'ostéopathie : pourquoi et comment la traiter ?
Dans la majorité des cas, la constipation ne représente pas un danger, mais elle peut, si elle perdure, nuire à votre qualité de vie. C’est pour cela qu’il est important d’en parler autour de vous car des solutions existent pour vous soulager.

Ok, sujet tabou pour certain(e)s mais avouez que tout le monde est concerné…  Au moins une fois dans sa vie ! Et pour différentes raisons… Manque d'activité physique, mauvaise alimentation…

Qu’est-ce que la constipation ? 

La constipation se définit par un ralentissement du transit intestinal, générant une baisse de la fréquence d'émission de selles, qui apparaîtront déshydratées.
La définition type est « moins de trois selles par semaine ou difficultés à exonérer » mais pas de panique, si tu fais moins de 3 selles par semaine depuis l'enfance, c’est que ton organisme fonctionne ainsi. 

Qui ça touche en général ? La constipation touche environ 10 à 30% de la population adulte. 

- Plus on est vieux, plus on est constipé, et oui… Les muscles fonctionnent plus lentement, en raison de leur sédentarité, de leur alimentation, de plusieurs maladies et en général il y a une augmentation de consommation en médicaments

- Les femmes sont un peu plus concernées que les hommes, liées aux hormones, avec l’action des prostaglandines sur la motricité des muscles lisses et donc sur le tube digestif

- C’est fréquent chez les bébés aussi, avec la consommation de lait en masse, pas assez d’eau, changement alimentaire

Comment ça fonctionne ? 

Lorsque l'intestin fonctionne normalement, les différentes parties du côlon se répartissent les tâches :
- le côlon droit et le côlon transverse assurent une fonction de réservoir, de fermentation et de réabsorption (hydro-électrolytique)
- le côlon gauche est responsable de la progression du contenu avec une force variable selon les périodes de la journée : minimum pendant la nuit, maximum au réveil et après les repas.

  • Quelles sont les causes ?
    Lors de la digestion, les intestins se contractent pour faire avancer les aliments dans le tube digestif. C’est ce qu’on appelle le péristaltisme. En cas de constipation, le péristaltisme est ralenti et les selles restent trop longtemps dans le côlon ou dans le rectum.

Ton intestin devient juste paresseux !

Je te cite les causes plus courantes : 
- Une faible tonicité des muscles du côlon (hypotonie) réduit la force et la fréquence des contractions responsables de la progression des selles. A l'inverse, un côlon très tonique (hypertonie) s’accompagne d’une augmentation des contractions, mais celles-ci ne sont pas motrices et ne font pas progresser les selles : c'est ce qui se passe dans la constipation qui est associée à des douleurs abdominales dans le syndrome dit du « colon irritable ».
- L'obstruction, entraînant une réduction du passage des selles.
- Les troubles de la progression colique liés à un apport en fibres alimentaires réduit.
- Les troubles de l'évacuation liés à ce qui s'oppose à l'évacuation des selles : un conduit anal trop tonique, une mauvaise perception des sensations rectales, un sphincter anal trop tonique pendant les efforts de la défécation.

Pourquoi devrais-je m’en soucier ? 

Il suffit de peu pour être concerner par le sujet :
- Les mauvaises habitudes alimentaires (manque de fibres)
- Se retenir d'aller aux toilettes (chez les enfants surtout)
- La contraction des sphincters qui ne sont plus synchrones
- Stress (on peut penser à un intestin irritable, qui s’observe chez les personnes anxieuses)
- Peu de sport 

L’ostéopathie peut m’aider ?

Il peut te soulager avec des techniques viscérales, mais aussi investiguer ton corps dans sa globalité pour comprendre la cause, stress ? alimentation ? pas de sport ? 

Il peut travailler autant sur une femme enceinte, un bébé qu’une personne âgée. Les techniques sont en générales efficaces, donc pas de pudeur à en parler, c’est ce qu’il y a de plus naturel finalement et l’ostéopathe en voit tous les jours ! 

Des conseils pour améliorer le transit ?

- Plusieurs exercices type yoga, sur un tapis. 
- Une alimentation riche en fibres (haricots, choux, brocoli, pruneau, figue, kiwi, gingembre, fruits secs, épinard...)
- massages : dans le sens des aiguilles d'une montre, du colon ascendant au colon ascendant, jusqu'au rectum ! 
- accroupissez vous sur vos WC, prenez un petit tabouret ou soulevez vos pied pour faciliter le passage des selles (en diminuant l'angle du rectum). 

A bientôt !